COURSE A PIED ET ULTRA FOI

COMMENT RESPIRER

SPORTSANTÉ

Une bonne respiration pendant l’effort

Publié le 22 juillet 2008 par Benjamin Magras
spreading the flower

 

Lors d’une pratique sportive, on se concentre généralement plus sur l’effort que sur la respiration, alors que cette dernière est bien plus importante. Comment sait-on si on respire mal pendant l’effort ? Tout simplement si au bout de 5 minutes on change de couleur jusqu’à devenir rouge comme une tomate ! C’est le signe le plus évident d’une mauvaise respiration.

Pour bien respirer, il faut être le plus régulier possible (sans à-coups), ne pas se forcer et savoir trouver son rythme en fonction du sport pratiqué. En règle générale l’expiration doit être en moyenne deux à trois fois plus longue que l’inspiration. Par exemple, lors d’une course à pieds, les joggers vont inspirer une fois toutes les trois foulées et expirer une fois toutes les deux foulées qui suivent. Mais à chacun son rythme, vous devez trouver le votre !

En ce qui concerne les méthodes pour apprendre à bien respirer pendant un effort physique, même les experts en la matière ne s’accordent pas sur une tactique à adopter : à chaque sport sa respiration.

Tout d’abord, il faut apprendre à la maîtriser. Le muscle concerné ici est le diaphragme : lors de l’inspiration, l’abdomen se gonfle et le diaphragme s’abaisse. Inversement lors de l’expiration. Il est très important de savoir contrôler et rythmer sa respiration pendant l’exercice physique. Un petit exercice très simple pour apprendre à contrôler son souffle. Pour savoir si on respire par le ventre ou le thorax, il suffit de s’allonger au sol et de placer une main sur le ventre et une sur la poitrine et d’observer lors de la respiration laquelle se soulève en premier.

Vous respirez par le thorax ? La plupart des hommes aussi et vous n’utilisez alors pas pleinement les capacités de vos poumons et de surcroît vous vous fatiguez plus vite que ceux qui respirent par le ventre. Apprenez alors à modifier votre souffle pendant l’effort pour gagner en vitesse et en endurance.

Concrètement, au début de l’exercice, concentrez vous sur votre inspiration. Relâcher bien votre ventre et gonflez le petit à petit et régulièrement comme un ballon. À ce moment votre diaphragme s’ouvre et vous absorbez alors une grande quantité d’oxygène et donc d’énergie. Lors de l’expiration, soufflez l’air de vos poumons et rentrant votre ventre le plus possible, votre diaphragme remonte alors et vide vos poumons.



10/01/2009

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 15 autres membres