COURSE A PIED ET ULTRA FOI

LE DEMARRAGE

Nous avons tous entendu raconter des histoires épouvantables sur la douleur et le martyre endurés pendant la première semaine de course à pied. En fait, c'est probablement la raison pour laquelle tant de gens abandonnent peu après avoir commencé, déclarent que cela les ennuie ou ne cessent de répéter qu'ils détestent courir. Ils ne dépassent jamais ce stade douloureux.

Pour entreprendre n'importe quelle nouvelle activité, il faut du courage et de la force. Pour aller du connu à l'inconnu il faut avoir la foi. On peut appliquer la loi de newton : un corps au repos a tendance a rester au repos.

Une fois que vous aurez vaincu votre inertie et dépassé ce stade douloureux, vous pourrez appliquer la loi inverse : un corps en mouvement a tendance a rester en mouvement. Si vous démarrez doucement, puis augmentez progressivement votre effort en procédant par petites étape, et si vous vous reposez correctement pendant toute l'opération, vous pourrez régulièrement améliorer votre condition physiqye sanx ourir de risque sérieux de douleur ou de blessure.

RESERVEZ-VOUS UNE DEMI-HEURE. Pour accéder à la forme, il faut faire chaque semaine trois séances d'une demi-heure de course d'endurance. Prenez rendez-vous avec vous même. Ce temps-là vous appartient, cette demi-heure est sacrée. Au début vous aurez peut-être quelques difficultés à voler  ce temps au reste du monde, mais si vous le voulez vraiment vous y parviendrez. Une fois que vous aurez l'habitude  de vous réserver ce temps, vous serez presque certain d'obtenir la forme et de perdre du poids. En un sens, l'effort à moins d'importance que l'établissement d'une routine. Si vous voulez courir, les résultats sont pratiquement  assurés.

UNE INTOXICATION BENIGNE. En s'entraînant régulièrement, de trente à quarante minutes plusieurs fois pendant environ six mois, les coureurs (ou les marcheurs) semblent contracter une accoutumance à la sensation de détente qui apparaît en fin de course. On pense que cela est dû aux hormones endorphines bêta qui se bloquent à l'intérieur de la partie médiane du cerveau provoquant un effet légèrement tranquilisant. Le corps et l'esprit commencent à attendre cet effet consécutif à l'exercice et sont en état de manque lorsque vous ne vous entraînez pas. Les symptômes de l'état sont variables : mauvaise humeur, fatigue, irritabilité, dépression etc... Cette récompense naturelle vous soutiendra si vous arrivez à suivre votre programme pendant six mois. il est même possible que cela ne demande pas aussi longtemps mais si tel est le cas, six mois ne représentent  pas un investissement trop important  lorsqu'il s'agit d'améliorer sa santé et sa forme pour le restant de ses jours.

 

A suivre



22/04/2010

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 15 autres membres