COURSE A PIED ET ULTRA FOI

RYTHMER SA FOULEE

 

Voici un lien sympa pour écouter, choisir sa musique ou son chanteur préféré :

 

http://www.deezer.com/fr

 

Pour ma part, je cours avec le MP3, cela est très agréable pour moi... je n'entends pas mon souffle, ni mes pieds qui se posent sur le sol.

 

Sur une course longue, il m'est possible de l'écouter 24 heures (à peu près)!, cela me fait passer le temps, me permet d'accélérer sur des rythmes "endiablés".

 

Vous allez me dire, et le bruit de la nature, des oiseaux, des coureurs qui voudraient parler peut-être, tu en fais quoi? Et bien, je coupe le son pour un moment, ou bien je réduis le son, ou je conserve une oreillette tout en douceur.

 

Je ne peux presque pas m'en passer, j'ai une pile de rechange sur moi.

 

C'est une bonne motivation.


Que le coureur qui n'a jamais cherché un stimulant pour l'aider mentalement dans sa pratique, lève le doigt ! Tous les moyens sont bons pour développer la motivation ou simplement aider à faire passer le temps. Il est vrai qu'il n'est pas toujours facile de gérer les sorties longues de 2 heures, voire 2h30, ou la monotonie de certains entraînements, le manque de volonté pour "y aller" alors qu'il fait froid, qu'il pleut, qu'on est fatigué... Partir avec son MP3, peut-être la solution. En tout cas force est de constater que c'est celle qu'adoptent de plus en plus de runners.


En pratique rappelons que l'intensité sonore et le rythme musical influent sur votre dynamisme. Autant une musique douce peut vous aider à vous endormir, autant un style musique approprié peut vous stimuler! Sachez trouver quel type musical approprié peut vous stimuler! Sachez trouver quel type musical correspond à l'intensité de votre séance.


Par exemple, classez vos morceaux en groupe selon le rythme croissant. Je vous propose de conserver les morceaux les plus doux pour les footings de récupération et les sorties longues où l'intensité sera faible. Les morceaux les plus cadencés seront l'objet de séances rapides comme la VMA. enfin au milieu , il vous restera de nombreux morceaux suceptibles d'accompagner vos séances de seuil.


On peut même imaginer de faire un fractionné dont les répétitions seraient de durée égale aux musiques vives ( environ 3 à 6 min), alternées avec des périodes de récupération composées d'un morceau lent.

Bref, avec ce principe, vous devenez le "compositeur" de toutes vos séances.



30/01/2009

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 15 autres membres