COURSE A PIED ET ULTRA FOI

TRAIL GIVRE 2010


Découvrez la playlist POKER FACE Jody edit avec Lady GaGa


C'est la musique du site du TEAM, que vous pourrez consulter prochainement.


DEUXIEME RENCONTRE DU TEAM
TRAIL GIVRE DE MONTANAY 19 KM 400 M DE DENIVELE
Le dimanche 31 janvier 2010


vendredi 29 janvier 2010

Il est environ 20 heures, Jack a un planning serré, le mien aussi. Nous pouvons nous retrouver, un court instant seulement ensemble, juste le temps de boire un petit apéro, et puis nous allons chercher Mika notre champion (euh ! 3 min 45s sur du 1500) à la gare Part-Dieu de Lyon qui arrive de Reims, à 22 heures.
Ce week-end est un notre des grands rassemblements de la TEAM après celui de Paris qui a eu lieu en décembre 2009 et auquel je n’ai pu assister étant coucher sur le lit d’hôpital pour une augmentation mammaire.
Cette fin de semaine s’annonce plutôt sympa, mais physiquement éprouvante après une longue semaine de taf et tutti quanti. C’est aussi au niveau course à pieds, une reprise pour moi, un retour à la compétition, et cela va me demander beaucoup d’énergie tant physique que mentale.
Nous accueillons donc Mika, charmant jeune homme, calme et posé. Nous partageons, un repas ensemble, des discussions très agréables et courtoises, alimentent cette soirée, j’apprécie ce moment.
Il est l’heure toutefois d’aller ce coucher car, il est tout de même 2 heures du matin, et je n’en peux plus, et j’ai envie d’avoir Jack pour moi toute seule whaouuu , paf ! Je vous ferme la porte au nez. mort de rire

samedi 30 janvier 2010

Lever de bonne heure et de bonne humeur, nous avons tous rendez-vous à BV Sport à St-Etienne, pour passer des tests physiologiques, et enfin connaitre le secret du concept des boosters, chaussettes de récup et de confort (utilisation, bienfait, les effets positifs etc…).
Je rencontre cette fois Franck qui a un super palmarès, Julien dit JUJU, Fiona qui arrivera plus tard, Maria nous rejoint. Salvator le PDG est un homme plus que sociable, naturel et charmant, accompagné de sa main droite Philippe qui est génial, souriant, beaucoup d’humour et un sacré bosseur. Nous serons accueillis comme des princes. L’étude du Dr COUZAN (détenteur du brevet) c’est avérée plus que formatrice pour moi, et j’ai retenu de nombreux points que j’applique au quotidien.
Nous enchainons avec un déjeuner tous ensemble, puis direction le « shooting »photos, avec notre photographe préféré et intégré à la TEAM (Photogone), vous le verrez à CREST.
Nous roulons, roulons, et nous voilà dans la neige, tout est trop blanc, c’est beau oui, mais pour les photos, Photogone pense que cela ne va pas rendre, direction plutôt un coin charmant dans la campagne ou nous ferons l’animation du moment pour un chien, qui s’amuse à nous regarder gambader, sauter, changer de tenue etc… Les garçons sont flashés ensembles, les nanas ensembles, puis un mixe de tout, en montées, en descentes, en sautant tels des cabris.

C’est la fin de soirée, nous avons juste le temps de retourner prendre une douche, et nous repartons illico presto, chez l’un des organisateurs de ce trail qui a gentiment proposé à Jack de faire la pasta party chez lui. Magnifique endroit du nord est de Lyon, avec les Monts d’or.
Etre si prêt de la ville et pourtant se retrouver dans les bois, je trouve cela magique pour la ville que j’habite.
… Nous recevons un accueil avec beaucoup d’honneur, par ce couple ou Madame nous a concocté un repas plus que parfait, animées de bonnes discussions sur la course à pieds et avec de supers performances sur marathon pour Monsieur.
Après ce moment en toute convivialité et sympathie, nous partons nous reposer jusqu’au lendemain, un repos bien mérité étant donné le planning de la journée.

Dimanche 31 janvier 2010

Dring ! C’est l’heure. Les boutades vont commencer de bons matins par nos têtes endormies, les réflexions amusantes des uns et des autres, notre Fiona en aura fait une bonne et Franck aussi, je souris encore à l’idée. Franck est un puits de science sur la diététique etc… Chacun apporte sa petite touche de savoir différente sur ce qui le passionne et , qui rend en fin de compte un mélange des plus homogène.
Départ, sur le lieu de MONTANAY tout est enneigé de la veille et il y a surtout du verglas, Fiona et moi pensons à la course ou il va falloir être prudent pour ne pas se casser la margoulette, oui ! Nous sommes moins « casse cou » que les hommes me semble t-il…
Retrait des dossards du TEAM, les regards se posent sur nous, échauffement pour moi avec notre mascotte Fio, hum ! Au bout de 10 min je lui dis que je suis déjà fatiguée (c’est vrai).

Un bref récapitulatif :

A la sortie de deux 24 heures, me voilà blessée à la jambe droite :
- Une ténosinovite (les releveurs ne lèvent plus) avec des Oedèmes,
- Une fissure dans la membrane du périoste (tibia),
- Une tendinite de la patte d’oie, et surtout,
- Une désinsertion du myo et semi tendineux avec hématome et oedème (importante blessure, échappé de peu au billard)
Dans un notre registre une augmentation mammaire qui c’est un peu compliquée, malgré un superbe résultat, deux anesthésies générales, en 72 heures. pale
Et bien avec tout çà, une interdiction de sport de 1 mois seulement pour les blessures qui vont réparer vite, et une grosse interdiction de secouer la nouvelle brassière soit en totalité 2 mois d’arrêt cap.
Malgré, que je me sois bougée le popotin, en faisant du vélo, de la marche rapide, monter des escaliers, du gainage etc… Je repars quasi à zéro. C’est ainsi, quel sport ingrat. Une grosse pensée pour FAB ! C O U R A G E. for you

Je reprends après ce bref interlude, Fio et moi, allons nous échauffer, on se les « pèle », Fio part déjà à une bonne allure, mais pour moi c’est trop rapide, le diésel doit chauffer. En papotant, je lui dis, que je ne suis pas en forme depuis le réveil et que je manque de sommeil (le marteau résonne dans ma tête), et çà ! C’est pas bon CHABERT !!! En décodé, ça craint du boudin de Lyon.
Nous nous plaçons dans la foule déjà nombreuse, car il y a un départ commun sur les 2 distances, nous attendrons les hommes, mais ils sont déjà devant. Et nous aurions dû Fio et moi nous mettre devant afin de ne pas se laisser enfermer dans cette masse de gens, qui eux n’hésitent pas à bien ce placer alors qu’ils n’avancent pas forcément. T’inquiète fio, j’ai compris Jack, la prochaine fois DEVANT.
Allez top départ, je dis à Fio de filer, je suis bloquée et pas envie de me faire violence, j’espère juste le finir, car voilà 10 jours que j’ai repris avec des footings de 10, 20 min et un peu de 30/30. Mais que 50 km par semaine, c’est peu. Alors je respecte le processus de dame nature, et je prends cela pour ma première sortie longue.
Pff f ! En plus, c’est givré, çà glisse, je n’aime pas çà. La NOUVELLE brassière me gêne un peu, affraid il faut que je m’habitue. Je reste plantée derrière la masse, je ne veux même pas essayer de rattraper mon amie FIO. Alors j’adopte mon petit rythme trane quil, mimil ! Je profite surtout de ces merveilleux paysages, il fait un grand soleil, il a neigé la veille, tout est blanc de blanc, mais courir sur la neige je n’aime pas, il n’y a rien à faire, filé moi du sable, du sud, du chaud quoi !!!! Désolée je n’ai rien contre ceux qui aime le froid, la neige et patin couffin, mais chacun ses goûts et Dieu pour tous Mr.Red .
Les chemins sont plus larges à certain endroits, je marche parfois sur des œufs pour ne pas faire comme DGEDGE ou TRITRI, tomber quoi Mr. Green ! Je peux quand même doubler quelques personnes, et je reconnais à sa foulée (sur la pointe des pieds) Pascale BOULY, une amie organisatrice du 6 heures de Mûre, je me place à ses côtés, et on papote, chacune prenant des nouvelles de l’autre, je sens que je peux accélérer un chouille, alors je salue Pascale et je file.
Je passe les 5000 en 23.20, je ne suis pas mécontente, car le profil n’est pas de tout repos, mais bon c’est surtout après que cela se corse. Allez, je continue mon petit bonhomme de chemin, je remonte des personnes qui sont bien évidemment parties trop vite et qui calent, un p’tit coucou et hop, je passe. Jack m’encourage au passage : « Allez tiens le coup », viiii je ne me sens pas trop mal à ce moment. On s’engage dans des monotraces, j’essaye de tenir le coup dans les côtes malgré le lactique dans les cuisses, je vais marcher à plusieurs reprises dans toutes ces côtes. Malgré tout, je rattrape des nanas encore, dès que j’appuie un peu, je sens le myo tendineux rebeller, je ne vais surtout pas forcer, ce ne serais pas malin de ma part, je veux bien être blonde mais quand même. Le docteur FERRET m’a dit que la blessure est guérie, mais la douleur peut demeurer un moment et d’autant plus avec le froid. Le périoste me fait suer dans les descentes, cool Sylvie, c’est une reprise, pas de panique… Je gère des plus sereines possible sans faire effectivement des prouesses. Allez ça continu, montées, descentes, de bons coups de c…, pfff ! Je fatigue et sature. J’aperçois au loin mon photographe préféré et je décide se sourire malgré tout.

Ah et qui vois-je mon chéri, qui m’accompagne sur les deux derniers kilos. Je suis plus que gâtée, Juju et Franck tout de jaune vêtu NB, se placent à leur tour, juste derrière moi et m’encourage, Juju est vainqueur de l’épreuve, Franck n’est pas loin et ma Fio (FIONA), fait aussi les dernières foulées en criant pour m’encourager, je souffle plus que tout, car lorsque j’ai vu arriver la troupe, je me suis dit : Fini le rythme mèmère ! Alors le dernier kilo c’est fait au taquet et je souffle comme un bœuf, mais je suis satisfaite à l’arrivée de cette ravissante sortie un dimanche dans les bois.
Un bon ravitaillement nous attend, les buffets sont garnis, une bonne douche. La bande est repartie courir pour faire des kilomètres. Alors blabla dans la douche avec les nanas, un peu admirative des tenues NB, et de toute la panoplie que j’arbore fièrement.

Malheureusement, beaucoup se plaignent de leurs chronos en mettant encore une fois cela sur le compte de la vieillesse, je lutte intérieurement et en ce moment contre toutes ces personnes qui se sentent vieilles ou vieillir, allons !!! Il faut se ressaisir ! Pour ma part, je ne retiens que les promesses bibliques concernant la vieillesse, ou Dieu est celui qui renouvelle les forces, ou le chrétien est comme un arbre planté près d’un courant d’eau, il redonne les années que les sauterelles ont dévoré, il y en a des tas, et je continu sans nier mon âge à m’appuyer uniquement sur DIEU SEUL, et puis c’est trop simple comme excuse pour se laisser aller.

A la sortie douche, je vais rester un bon moment à m’étirer avec Pascale, ou nos discussions seront bien tristes concernant des personnes de son entourage , avec cette fichue maladie qui est la première cause de mortalité en France, je vois ses yeux se remplir de larmes, dur, dur !!!
De retour à la dure réalité de la vie, qui n’est pas un tapis de fleurs, mais plutôt jalonnée d’épreuves.
Je préfère les passer avec le Seigneur pour ma part. Wink


Remise des trophées pour les scratchs et les catégories. On appelle Jack pour le trophée de la victoire en équipe du team NB.


Tout le monde repart bien chargés et heureux d’être au monde et d’y voir clair.
Je reste avec notre Mascotte, que je félicite, encourage pour sa 3e place, Fio qui est toute jeunette et qui lorsqu’elle va découvrir le potentiel qui sommeille en elle, attention poussez-vous devant, elle va déménager.
Nous allons tous manger au restaurant, un air de fête règne à notre table, Jack bien entendu ne donne pas sa part à aux chiens pour la déconne et comme dit Mika, et pourtant quel sérieux, et quel minutie dans sa gestion de l’équipe et ou tout est réglé comme du papier à musique.
On se salue, ils y en a qui prennent le train, d’autres repartent en voiture, nous sommes tous heureux de nous être rencontrés et attendons avec impatience la prochaine aventure sous les couleurs du TEAM.
super
salut
salut

Toutes les autres photos seront sur le blog bientôt. trinque


15/02/2010

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 15 autres membres