COURSE A PIED ET ULTRA FOI

LES 24 HEURES DE SAINT-FONS 2009

Un nouveau record sur ce 24 heures de saint-fons qui a eu lieu

le 11 et 12 avril 2009

 

BOISSY Sylvie avec 181,433 km

 

5e femme

 

14e au classement général sur 80.

 

http://www.sportnat.com/cosfATHLE/cla2009.htm

 

Quelques photos, plusieurs suivront par la suite.

 

 

 

http://www.runinlive.com/live/info/ultra-24-heures-de-st-fons-80-coureurs-se-lancent-dans-la-grande-ronde.html

 

 

 
 
 
10/04/2009

ULTRA : 24 HEURES DE ST FONS
80 coureurs se lancent dans la grande ronde




Samedi à 10 heures, plus de 80 passionnés d'ultra vont se rassembler à Saint-Fons et tourner sur un anneau mesurant 1000,38 mètres, durant 24 heures. Dans l'attente du reportage complet, à base de textes, d'interviews et de photos, en ligne sur Run In Live dès mardi matin, voici un entretien avec Alain Corgier, le directeur de course.


. Comment sont nées les 24 heures de Saint-Fons ?

- Avec Christine Guelfo, la présidente de la section athlétisme du club omnisport de Saint-Fons, on organisait la corrida de Saint-Fons. Elle faisait 8 km. Un jour cette épreuve a dû s'arrêter et on s'est demandé par quoi la remplacer. Ensemble, on avait participé à un 24 heures et l'ambiance de ce type d'épreuve nous avait plu. On avait trouvé ça vraiment sympa. Alors, on s'est dit, pourquoi ne pas en organiser un.


. Combien mesure le circuit ?

- Il mesure 1000 mètres et 38 centimètres. Une seule année nous avons réussi à avoir une boucle d'un km. Ensuite, avant l'épreuve l'officiel de la Fédération a tenu à ce que l'on déplace légèrement une barrière, parce qu'il s'était rendu compte que les coureurs ne prendraient pas au plus court à un endroit, d'où ces 38 cm de plus. En fait, il s'avère très difficile de parvenir à construire un circuit qui mesure précisément un km. Et on ne va pas arrondir. Par exemple, 38 centimètres multipliés par 200, ça fait 76 mètres qui pourraient avoir leur importance, si un concurrent se rapprochait d'un record de France.


. Quel est le nombre d'inscrits ?

- Jeudi, on en était à 80, mais ce n'est pas terminé. Des coureurs vont s'inscrire au dernier moment, soit une heure avant le départ fixé samedi à 10 heures. Dans le milieu de la course, il y a toujours des gens qui attendent la dernière minute pour se décider.


. Quels sont les favoris ?

- Christophe Laborie avec un record à 218 km, Philippe Collard, vainqueur de l'édition 2008 avec un score de 230 km et Fred Chantat, notre Poulidor à plus de 210 km. Côté féminin, il faudra compter avec Sylvie Boissier, victorieuse en 2008 et également aux alentours des 210 km. Donc, on peut espérer de belles performances.

. En 10 ans d'existence, l'épreuve a dû connaître des évolutions ?

- Aux débuts, il n'y avait qu'une dizaine de coureurs à l'arrivée. Le nombre de participants a commencé à augmenter, dès que nous avons pris le label régional. Aussi, les coureurs bénéficient désormais du chronométrage par puce et d'un tableau de pointage électronique. A chaque passage sur la ligne, s'affichent leur position et leur kilométrage.


. Cette année, 23 courses de 24 heures sont inscrits au calendrier. Quelle explication apporter à ce phénomène ?

- D'abord de mon point de vue, les 24 heures doivent beaucoup au trail. Le trail prend de l'ampleur. Notamment les trails longues distances et ça, ça s'est fait au détriment des 100 km. Les coureurs qui prennent l'habitude de souffrir en trail et de vouloir toujours plus au niveau de la distance, lorsqu'ils décident de se lancer un défi sur route, ils privilégient les 24 heures. D'où une augmentation des pratiquants. Et il s'agit de coureurs que l'on ne connaissait pas. Cette année à Saint-Fons, 80% des inscrits viennent pour la première fois. Ensuite, il y a l'ambiance. Maintenant, de plus en plus de coureurs visitent des forums et ils remarquent qu'outre la recherche de la performance, les intervenants évoquent toujours l'atmosphère unique aux 24 heures et plus particulièrement, son aspect familial. Enfin, les 24 heures restent synonymes de liberté. Seuls les meilleurs ne s'arrêtent jamais. Les autres gèrent leur effort comme ils l'entendent. S'ils se sentent trop fatigués, ils peuvent aller dormir, avant de repartir. Donc, ça s'adresse à un spectre très large de coureurs. Ce n'est pas comme sur un marathon ou un 100 km, où une fois que c'est parti, il faut aller au bout d'une traite, ou bien abandonner.


. Vu que l'épreuve est rôdée, pourquoi ne pas postuler afin d'organiser les championnats de France ?

- On y avait pensé. Mais à la lecture du cahier des charges, nous avons renoncé. A l'époque il s'agissait de francs et nous ne voulions pas verser 1500 francs à la FFA. Pour nous, il était hors de question de sortir autant d'argent pour organiser une épreuve. On préfère que les coureurs bénéficient de cette somme. Cependant, les coureurs nous demandent de nous lancer et comme un jour les 24 heures de Saint-Fons s'arrêteront, avant de mettre la clé sous la porte, pour remercier les participants, qui nous ont tant apportés, on va postuler. Peut-être en 2010, si aucune organisation n'a été désignée.


. Pourquoi avoir ajouté en plus des 24 heures, les 12 heures et les 6 heures ?

- Pour répondre à la demande des coureurs. Nous sommes à 3 semaines des championnats de France prévus à Séné et courir les 6 heures peut permettre de conclure sa préparation, dans les conditions d'une compétition.


Propos recueillis par Christophe Rochotte

Retrouvez le reportage complet ici

GARMIN
Déferlante de nouveautés à l'occasion de Marathon Expo
02/04/2009
14/04/2009
SALOMON XT WINGS
La vitesse avant tout
14/04/2009
NOUVEAUTÉ MAXIM
Le gel antioxydant
14/04/2009
COURIR EN NEGATIV SPLIT
La bonne méthode pour une fin de course magique
09/04/2009
LA SEANCE EN COTE
Pour gagner en puissance
09/04/2009
TIKKA PLUS DE CHEZ PETZL
Polyvalente et puissante !
07/04/2009
ENTRAINEMENT TRAIL
Une méthode de préparation pour les citadins
06/04/2009
LYON URBAN TRAIL
Comment s'entraîner pour un trail urbain ?
06/04/2009
ENTRAINEMENT SEMI MARATHON
Comment préparer un semi-marathon avec 3 séances par semaine ?
03/04/2009
GARMIN
Déferlante de nouveautés à l'occasion de Marathon Expo

02/04/2009

 

Merci à ce charmant coach qui parle de moi selon les termes suivants :

 

 

Bonjour Sylvie,
Encore bravo, je suis pas vraiment nouveau sur le forum, par contre j'ai perdu mes codes donc jack26 passe à Jack.. chut
Belle course, en arrivant à ta foulée, j'ai même dit que tu serais la personne qui risqué de nous poser des problèmes pour la victoire de Maria pale
Ensuite j'ai découvert que 3 filles étaient à plus de 10 de moyenne, et que Maria avais plus ou moins respécté les allures affraid un poil trop vite quand même, donc gestion de sa course, des temps des autres, etc...
Si je peux me permettre tu as un gros potentiel, et j'ai compris aussi la foi.
Te gérant toute seule chapeau !!
Maintenant si tu évites de laissé filer des précieuses minutes tu as 200 km, en pensant plus à l'encadrement, etc...
En tout cas Bravo !! à toi et aussi à ton Mari, qui à trouver de superbe ressource pour repartir à un moment ou flo est passé.
Sportivement


 

Accueil

VO2 RUN IN LIVE N° 205
SALOMON XT WINGS
SALOMON XT WINGS : La vitesse avant tout Cette chaussure de course du groupe S-Lab de Salomon utilise les matériaux les plus légers tout en offrant ce qu'il faut de stabilité.

NOUVEAUTÉ MAXIM
NOUVEAUTÉ MAXIM : Le gel antioxydant Un petit frère dans la famille des gels énergétiques arrive chez Maxim. Du magnésium pour lutter contre les crampes !

LA SEANCE EN COTE
LA SEANCE EN COTE : Pour gagner en puissance Courir en côte constitue une forme d'entraînement riche et variée. Assez peu traumatisante sur le plan articulaire, intéressante pour sentir et améliorer son geste, sollicitante sur le plan musculaire et cardio-respiratoire. Avec des côtes, le coureur a la possibilité de bénéficier d'un entraînement qui apporte de la variété.
SPIRA TRAIL AVRIL 09
SPIRA MARS 09
ESPACE OUTDOOR FEV 09
14/04/2009

SYLVIE BOISSY
24 heures sur 24 avec Dieu


Profondément croyante Sylvie Boissy, 5ième féminine avec 181,433 km, poursuit à travers l'ultra sa quête spirituelle.

Comment es-tu venue aux 24 heures ?

En fait, j'ai débuté la course, il y a 7 ans. J'ais commencé par un 10 km, puis un semi, un marathon, la SaintéLyon et les 24 heures. Ce week-end, c'était mon 5ième.

Qu'apprécies-tu dans cette discipline ?
Je pense que je ne m'arrêterai pas là. J'aimerais essayer des 48 heures, des 6 jours, ou des épreuves comme le marathon des sables. En fait, plus j'augmente la durée de l'effort, plus j'ai l'impression de repousser plus loin mes limites physiques et mentales. J'aime tester mon corps.

Au plan mental, jusqu'où cela va-t-il ? Est-ce que cela relève du spirituel ?
Tout-à-fait. En courant, je me sens en communion avec Dieu. A l'occasion d'un 24 heures, je prie pour les uns et les autres et pour moi-même. Quand un concurrent s'est évanoui, j'ai prié pour lui. Durant l'épreuve je n'ai pas besoin de parler. Je m'isole complètement.

Mettrais-tu les 24 heures sur le même plan qu'une retraite spirituelle ?
Pas forcément. Ma foi n'est pas si compliquée, même s'il est vrai  que je vis avec la présence de Dieu 24 heures sur 24.

A quand remonte ce trip mystique ?
Depuis l'enfance. Mes parents étaient protestants. J'ai reçu l'enseignement, mais par moi-même, j'ai vécu des expériences avec le seigneur et j'ai conscience qu'il est réellement vivant.

C'est-à-dire ?
En course, je lui demande par la prière qu'il m'apporte sa force pour aller jusqu'au bout. Dans la bible sont rapportés les propos suivants de Jésus : « Faites appel à moi pour tous vos besoins. Les petits, comme les grands. » Donc, je mets en application cette promesse biblique.

Comment procèdes-tu ?
Je prie le Christ et je sais qu'il m'écoute. Je puise ma force en lui et j'obtiens son soutien.

S'agit-il d'un dialogue ? T'est-il arrivé qu'il te réponde ?
Il y a 15 jours, j'ai couru le marathon de Clermont-Ferrand et au 30ième km, j'ai ressenti une contracture au niveau des mollets et j'ai craint de souffrir de crampes terribles. J'ai demandé au Christ qu'il m'envoie sa force et j'ai cette voie intérieure qui m'a dit : « Je t'ai placée deux échardes dans tes mollets, pour que tu apprennes l'humilité, mais tu arriveras à faire ton chrono. » J'ai réussi à atteindre mon objectif, avec cette douleur dans les mollets, qui grâce au soutient du seigneur, ne se sont pas transformées en crampes. Je tiens à souligner, que cela ne se passe pas au niveau de la vision. Je sens la présence de son esprit et je ne pourrais pas dire la voix qu'il a. En fait, c'est comme si le message qu'il m'adressait, se gravait en moi. Dans ces moments-là, même s'il y a du monde autour de moi, je suis complètement isolée. De toute façon, le coureur d'ultra même s'il est entouré, il vit la solitude du coureur de fond. On est seul avec sa douleur, mais moi croyante je parviens à me retirer en esprit.

N'as-tu pas l'impression, que plus une épreuve durera longtemps et plus tu pourras aller encore plus loin dans ta communion avec Dieu, d'où ce désir de prendre part à des 48 heures par exemple et de te retrouver dans la spirale du toujours plus ?
Je n'avais pas pris conscience de ça, je pense que tu as mis le doigt sur quelque chose de juste. Plus le temps de course s'allonge, plus je peux passer de temps avec Dieu et plus je peux communier avec le Christ.

Christophe Rochotte





14/04/2009

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 15 autres membres