COURSE A PIED ET ULTRA FOI

LES FOULEES DE LA PECHE DE VIGNE SEPTEMBRE 2008

Foulées de la pêche de vigne (Soucieu en Jarrest-69) 38km 1300m+ le 7 Septembre 2008

Et bien voilà, dernière course avant les 24 heures qui ont lieu le 21 et 22 septembre. Mon choix c'est porté sur un trail de 38 km avec un dénivelé de 1300 m. J'ai déjà fait cette course, il y a 3 ans, pour préparer le même 24 h que cette année (st Laurent du pont), elle ne faisait que 36 km, ...comme sur la plupart des trails, les distances augmentent sans cesse pour le plaisir des plus endurants. Ce jour là, (il y a 3 ans), départ tranquille, et au bout du 10 kilomètres, un coureur me pose une question, et de file en aiguilles, j'apprends que c'est son premier trail de cette distance, il me semble plutôt inquiet... je décide de ne plus faire la course pour moi, et de l'accompagner jusqu'à l'arrivée, ... défi accomplit pour ce gars du GIGN pan (nous étions contents tous les 2).
super

Revenons à nos moutons, samedi dans la région Lyonnaise, il tombait des cordes d'eaux, et cela ne laissait présager rien de bon pour les sentiers à traverser, ceci dit... no stress... hein

Suite à de bons conseils, la recharge de glycogène a été respectée les 3 jours précédents la course, a table et le samedi midi repas chargé en féculents. Le soir très très light, pour un départ à jeun, comme à chaque compétition.

Arrivée, un peu à la bourre (expression peut-être Lyonnaise), je file m'inscrire, les gens sont charmants, le ciel est d'un bleu pur, et le soleil fait des clins d'oeil soleil , mais Sylvie a prévu ses lunettes de soleil Cool , son kamelbak car, le trail est annoncé en semi auto-suffisance. drunken

C'est le village, où la pêche de vigne est reine queen (nous traversons d'ailleurs des coins pour le raid de la Saintélyon, et un ravito est prévu à Soucieu-en jarez.) a table
Miam! je sais que déjà qu' à l'arrivée, je vais me délecter de ce bon fruit. youpi

Un orgnisateur me reconnait et vient me saluer, nous discutons agréablement, il annonce qu'il fait le Marathon du Grand Toulouse avec un copain, nous échangeons nos adresses mails, et décidons de partir ensemble ou en se suivant en voiture, pour aller rejoindre HEMIL ET YOYO, pour cet évènement. fête fête

Me voilà sur la ligne de départ, mon mari me souhaite bonne course et moi aussi ; ils contrôlent que tout le monde soit équipé d'une gourde, ou d' un kamelbak, je jette un rapide coup d'oeil sur les participants, pas très nombreux,... dont une dizaines de féminines. scratch

Coup de pistolet, pan je trouve que les départs sont toujours trop rapides, je m'échauffe tranquillou sur 20 min, et me retrouve la dernière féminine, pô grave. Boulet Musique dans les oreilles (même style que Pierre écoute apparemment) orchestre orchestre , je profite en même temps des beaux paysages qui défilent donc doucement sous mes yeux . Very Happy

Bon! 3 km de faux plats et nous voilà partis dans des sentiers muletiers, cà grimpe pas mal, les premières côtes se ressentent dans les jambes, pas d'affolement, le diésel doit chauffer. affraid

Petit à petit, je commence à me sentir de plus en plus à l'aise, et je rattrape déjà au bout de 30 min, une féminine, une deuxième, un peu plus loin, je ne reste pas derrière, afin de ne pas casser mon rythme, je monte donc sur les bas côtés afin de pouvoir doubler. super impossible de dire, en 10 kmn combien de féminines j'avais remonté, cela ne m'intéressait pas!

Quelques regards curieux de certains coureurs, tant pis! grrr j'en fais fis, je continue à remonter des coureurs, nous nous retrouvons dans des sous-bois, le sol est complètement différent en quelques mêtres, les descentes se révèlent très techniques, ce sont des rôchers dans le sol, des racines, qu'ils faut survoler. J'ai très peur habituellement, de me blesser ou de chûter pin pon , mais le groupe d'hommes devant moi, ne va pas très vite, je double donc en descente, avec assurance, je pose mes pieds bien à plat et me concentre sur chaque gadin à éviter. what !! Nous traversons des champs en pentes raides, des ruisselets...

Je rejoins, un couple, ou la femme à une très bonne foulée, mais rebelotte,... mon allure est légèrement supérieure, je leur fais un signe et passe. (je ne savais pas que c'était la 2°femme). heu

Les kilomètres ne sont pas annoncés, je bois régulièrement 4 à 5 gorgés de boisson énergétique et je prends soin de consommer un gel sur les 2 premières heures, et ensuite je passe à du solide par des barres énergétiques.
salut
Les groupes sont faits, je me retrouve avec 4 ou 5 gars, chacun est très individuel, mais avec beaucoup de respect (pas toujours le cas, certains jouent des coudes) ok . Dans les descentes de "fous", ils me doublent et je me pousse sur le côté, et je les rattrappe dans les côtes, en montant sur la pointe des pieds,par petites foulées, nous avons fait le YOYO bounce , tout le long de la course, un coup je te double, un coup je passe derrière... Dès qu'il y avait un faux plat, j'allongeais la foulée, en montant les talons aux fesses, pour me dégourdir.
Nous traversons des coins bien boueux, je ne les évite jamais, je mets les pieds dedans, (je préfère vous prévenir, si un jour nous nous retrouvons côte à côte). Ma foulée est celle d'un militaire, boum, boum!!! méchant Les ronces m'arrachent les écouteurs et m'écorchent les bras et les jambes, pô grave.

Voilà un ravitaillement, je ne sais pas combien, il reste de kilomètres, je ne sais rien d'ailleurs! en regardant ma montre ,je lis 1h55, j'en déduis qu'il reste au moins 20 km. J'ôte les écouteurs, je bois doucement 2 gobelets, et me renseigne, alors là c'est la grande surprise!!! j'entends 8 km, dans un cri du coeur, je dis "QUE CA"!!!, ils m'ont tous maudits sur le coup grrr , en me disant" parle pour toi, nous on en a plein les guibolles". Je regarde de nouveau ma montre, mais en fait, 2H55 était marqué, ah le soleil soleil , il m'a trop tapé sur la tête, ou bien j'ai besoin de lunettes!!!
vieux
Ni une, ni deux, je salue mes compagnons, et repars, hyper motivée, les premières foulées sont cool, ensuite j'allonge, pas de douleurs, ni début de crampes, tout baigne. douche
J'aperçois au loin, une féminine, de dos il me semble reconnaître la gagnante des précédentes années, premier une très bonne régionale, je reviens sur elle à l'aise, il reste 3 km, nous sommes sur route, je m'arrête à sa hauteur pour lui parler. Elle doit être fatiguée, je semble la gêner... énervé
Je lui lance un bon courage, et pars..., je savais que personne ne pouvait être devant elle.

Un dernier ravito, je stoppe pour boire 1 gobelet, et là POF!!!Valérie CHAMBRY, ne s'arrête pas, et me double. Elle joue la gagne, c'est normal, je décide de tout donner et de faire du mieux que je peux... Bref bilan dans ma tête (les jambes impec, le souffle bien, le mental, au beau fixe), le visage des gens que j'aime whaouuu , traversent mon esprit, mes deux petites filles collectionnent les coupes de maman, elles sont très fières et surveillent mes résultats. Plussss... de mal à accélérer, j'augmente la fréquence des mouvements des bras, je réduis la foulée et l'aligne sur celle-ci, je suis juste derrière elle, je retiens mon souffle Shit , afin qu'elle ne me sente pas en difficultée, je passe très vite, je souffle plus fort...un peu plus loin, maintiens le rythme, (une dose d'adrénaline, ou dose d'endorphines les applaudissements, trop bon les encouragements yeah me donnent des ailes for you , je remercie les enfants au passage et toutes ces personnes très motivantes, par un sourire Very Happy

La ligne d'arrivée est à mes pieds, et l'animateur annonce Sylvie BOISSY première féminine premier en 3H34, 51 ... QUE DU BONHEUR.

Valérie arrive un tantinet plus tard...2 min, éreintée, limite crampes, déçue et un peu fâchée. moqueur

Sur le podium, tout le monde se félicite bisous , et partageons un bon repas offert par l'organisation.

Bien récompensée par une coupe, une cagette de pêches, et surtout un superbe tee-shirt technique "Raidlight", conçu pour les courses comme la Saintélyon, pas besoin d'en acheter un du coup. et le MOST, une douche bien froide m'attendais BRR! BRR!

Bon, tous les ongles des orteils sont noirs, et quelques griffures, trois fois rien, il y en a qui ont pris de bonnes gamelles...

Nous avons quelques photos, et 2 bonnes recettes avec les pêches que je ferais passer pour les fins gourmets.


18/02/2009

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 15 autres membres